7 des plus belles cathédrales et églises d’Europe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
catedrale, cathédrales
Pixabay.com

Traduit par : Antonia Muraru

Des cathédrales et des églises ou des œuvres d’art ? Peu importe la croyance religieuse des pays, chaque ville européenne abrite de vraies œuvres d’art qui prennent la forme des lieux de culte. Se distinguant par les vitraux colorés, l’architecture imposante, ou la paix propice pour des prières, ces lieux valent certainement la peine d’être visités.

1. La Basilique de la Sagrada Familia de Barcelone, en Espagne

Barcelone est surnommé « la ville de Gaudi » grâce aux bâtiments qui embellissent ses rues et qui sont, en fait, la création architecturale d’Antonio Gaudi. Parmi ces bâtiments construits dans une symétrie extraordinaire, on trouve cette cathédrale imposante qui est un grand projet pour lequel l’architecte a travaillé pendant 40 ans et pour lequel il a même dédié entièrement les 15 dernières années de sa vie.

Mon client ne se dépêche pas, affirmait l’architecte au début du XXe siècle.

La construction de l’église a commencé au début de l’année 1882 et on estime qu’elle sera achevée en 2026. Les prévisions initiales faites au début du XXe siècle disaient que les travaux dureraient quelques centaines d’années. Le financement ne provient pas des fonds publics, comme pendant le Moyen-Âge, mais des dons et des encaissements des billets de visite. L’église possède 18 tours qui représentent les 12 apôtres, les 4 évangélistes, la Sainte Vierge, et Jésus Christ. Son aspect naturel fait penser aux châteaux de sable et aux moments ludiques de l’enfance.

2. La Cathédrale Saint-Étienne de Vienne, en Autriche

Ayant une architecture qui mélange le style gothique et le style roman, la cathédrale est le plus important édifice religieux de Vienne et elle se situe dans Stepahnsplatz, sur les ruines de deux autres églises. La construction a duré 65 ans, à partir de 1368 jusqu’à 1433, et elle a été inaugurée, dans une certaine mesure, par le duc Rudolf IV. Le plus important détail de la cathédrale est son toit vivement coloré, qui a une longueur de 111 mètres et qui est couvert par 230.000 plaques de céramique. Au fil du temps, à cause de la pollution, les murs de la cathédrale sont devenus noirs, mais on a démarré des projets de restauration pour leur rendre la couleur initiale.

Les croyants peuvent participer aux services religieux qui ont encore lieu dans l’église ou même ils peuvent monter dans le tour de 136 mètres de hauteur. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, la cathédrale a été sauvée de la destruction intentionnée planifiée par les forces de l’armée naziste. C’est le capitaine Gerhard Klinkicht qui a ignoré les ordres reçus et qui a refusé de la détruire complètement. Au mois d’avril 1945, lors de l’entrée des troupes russes dans la ville, le vent a dirigé les incendies provoqués par des voleurs civils vers la cathédrale, produisant ainsi des dégâts qui ont déterminé finalement l’effondrement du toit. La reconstruction a commencé dès que possible.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Stephansdom Wien (@stephansdom)

3. La Cathédrale Saint-Basile de Moscou, en Russie

Cette cathédrale est, sans doute, un des symboles russes qui passent par nos têtes au moment où on parle de Russie. Ses coupoles caractéristiques en forme de bulbes d’oignon et colorées en nuances éclatantes et vibrantes sont certainement les détails architecturaux qui la font se démarquer et se différencier non seulement d’autres bâtiments de la Place Rouge, mais aussi d’autres cathédrales européennes.

Étant construite dans le style traditionnel de l’architecture ruse, l’histoire de la cathédrale commence en 1552. Au début, la construction a été réalisée du bois et sur cet endroit-là se trouvait la cathédrale d’Ivan le Terrible, le premier tsar de Russie. Une des légendes qui gravitent autour de ce symbole raconte que le tsar a rendu aveugle Postnik Yakovlev, l’architecte de la cathédrale, afin qu’il ne puisse jamais construire quelque chose de plus beau que cela. Mais selon une autre version de cette légende, on dit que ce n’est pas un architecte russe, mais italien qui est l’auteur de ce chef-d’œuvre architectural.

 

4. La Basilique Saint-Pierre de Rome, la Cité du Vatican

Ce qu’on considère aujourd’hui la plus grande église du monde était à l’origine un petit bâtiment construit à partir de 319 jusqu’à 329 sur la place d’un autel élevé sur le tombeau de Saint Pierre. Au XVème siècle, cette construction, qui avait déjà une grande signification pour le monde chrétien, était dans un état déplorable à cause des incendies qui ont surgi accidentellement et des tremblements de terre. Après de nombreux essais de reconstruction, pape Jules II a pris la décision de démolir l’ancien lieu de culte pour construire à sa place une église vraiment monumentale.

Des architectes, des peintres et des sculpteurs très connus pendant la Renaissance ont participé à la construction de ce nouvel édifice, parmi lesquels Michel-Ange et Bernini. La façade de la basilique est construite en style baroque et elle contient des statues du Sauveur, de Saint Jean Baptiste et des 11 apôtres. Certainement, la Pietà de Michel-Ange est l’une des attractions qui doit être admirée lorsque vous visitez la Basilique Saint-Pierre. En plus, le balcon situé sur le toit de la cathédrale vous offre une vue inédite sur Rome.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Rome Vatican City (@romevaticancity)

5. La Cathédrale Notre-Dame de Paris, en France

Étant un emblème de l’architecture gothique précoce et ayant un nom qui fait référence à la Sainte Vierge, la cathédrale Notre-Dame de Paris a acquis sa célébrité grâce au roman de Victor Hugo dont le titre renvoie explicitement à l’image de l’église. La construction de la cathédrale commence en 1163 sur la place d’un lieu de culte dédié à Saint Étienne et elle se finit au milieu du XIVe siècle. L’équilibre parfait du bâtiment est offert par ses deux tours quadrilatères qui mesurent 69 mètres dehauteur.

Il paraît que le monument s’inscrit parmi les plus visitées cathédrales du monde, et le nombre des visiteurs dépasse même celui de la Tour Eiffel. De même, l’église abrite des pièces religieuses importantes comme La Couronne des épines de Jésus Christ et des fragments de la Vraie Croix. Le 15 avril 2019, à 19.50 (l’heure d’Europe d’est), un incendie a éclaté sur le toit de la cathédrale et la cause présumée de cet événement est liée aux travaux de rénovation qui avaient lieu dans l’église.

6. L’Église Bleue de Bratislava, en Slovaquie

Même si cette église n’est pas normalement inclue dans un classement de ce type, l’Église Bleue mérite d’être mentionnée grâce à sa couleur spécifique qui nous fait penser au ciel bleu et clair de l’été. Étant une expression extravagante du style Art Nouveau, l’église a été construite en seulement un an, de 1907 à 1908.

Le rez-de-chaussée de l’église a une forme ovale et, dans le premier plan, il y a un tourne cylindrique qui a une hauteur de 36.8 mètres. Les plans initiaux de l’église présupposaient qu’une coupole devrait être construite, mais cela n’a pas été réalisé. En échange, une voûte cylindrique a été construite, ayant un toit incliné. Les couleurs pastel initiales ont été remplacées au fil du temps par ce bleu qui offre maintenant à l’église sa beauté unique.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Pedro Ramos (@pedroruiramos)

7.  L’Église Noire de Brașov, en Roumanie

La plus grande église de l’Europe de sud-ouest qui est construite en style gothique se trouve en Roumanie et elle abrite de nombreux éléments qui peuvent la cataloguer en tête de plusieurs classements. Ainsi, on peut trouver ici l’un des plus grands clochettes d’Europe qui pèse 6300 kilos, et la plus grande, spéciale et fonctionnelle orgue du sud-ouest d’Europe – l’orgue mécanique Buchholz.

Le nom initial de l’église était « L’Église de la Sainte Marie », mais à cause de l’incendie qui a surgi en 1689, l’église est devenue connue sous le nom de l’Église Noire. À l’issue de cet événement néfaste, l’église a été partiellement détruite et elle a été soumise à des travaux de reconstruction pendant 100 ans. Le toit a été élargi, l’intérieur rénové, et les influences gothiques ont pris la forme des influences baroques.

L’Europe est un espace plein de belles choses qui valent la peine d’être visitées au moins une fois dans la vie. Vous pouvez suivre notre série Holitravel et partir avec nous dans des voyages remarquables. Nous vous invitons à consulter notre article « Paris – 7 endroits moins connus dans la ville romantique » !

Sources :

 167 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *