ONU

Jour de la Terre 2022 : « investir dans notre planète »

Auteur: Eliza Gagu

 

Chaque année, le 22 avril on célèbre la Terre avec toutes ses beautés et défis. Il s’agit aussi d’un appel à la conservation de l’environnement et à la lutte contre le réchauffement climatique. Ainsi, le Jour de la Terre, nommé aussi « Journée internationale de la Terre nourricière » est censé déterminer les gens à agir afin de protéger leur maison, la planète bleue. Le thème principal de l’édition 2022 est d’investir dans notre planète, conserver les écosystèmes et sauver la vie terrestre, tout cela pour un meilleur avenir.

 

Les dernières années, les grands pouvoirs du monde se sont engagés dans le combat collectif du réchauffement global, qui est à l’origine des déséquilibres des écosystèmes et des phénomènes météorologiques extrêmes : des changements brusques de température, des incendies forestiers, des ouragans, de la sécheresse, de l’inondation et ainsi de suite.

 

Vezi această postare pe Instagram

 

O postare distribuită de VICE România (@viceromania)

Les gouvernements des pays du monde essaient de prendre chaque année des mesures adéquates et plus efficaces contre le réchauffement global et la dégradation de l’environnement par le biais des conférences internationales sur les changements climatiques. Celles-ci réunissent les dirigeants des Nations unies, sous l’égide de l’ONU, en vue de proposer des solutions pour la crise climatique et les mettre en pratique par la suite.

De plus, l’Union Européenne a pris une date butoir, d’ici à 2050, lors de l’accord de Paris de 2015, pour réduire et même arrêter le réchauffement climatique. Il s’agit de la neutralité climatique de l’UE.

Un exemple illustratif serait celui de la Suède qui a adopté un objectif à long terme de zéro émissions de charbon jusqu’à 2045. En Suède on a adopté aussi le tri sélectif des déchets, le recyclage et l’utilisation des énergies renouvelables. Elle se situe sur la première place en Europe quant au modèle de vie écologique. Alors, tout est possible si l’on est bien motivé !

Mais, selon le dernier sommet climatique qui a eu lieu à Glasgow, en Écosse, les choses ne vont pas si bien. Nous devons mettre en pratique des mesures partout dans le monde, non seulement dans les pays développés, mais aussi dans les pays en cours de développement ou moins développés.

Pour y parvenir, on doit accorder plus de financements pour adopter l’énergie verte, remplacer les produits qui ne correspondent pas à la nouvelle norme avec les produits écologiques et changer les technologies de fabrication des produits. En fait, il est important, sinon essentiel, d’appliquer toutes les règles prévues par l’accord de Paris.

Un rapport de l’OMM (l’Organisation météorologique mondiale) montre que les sept dernières années sont considérées les plus chaudes de l’histoire et, pendant cette période, on a enregistré des concentrations des gaz à effet de serre sans précédent, qui sont la principale cause de la catastrophe écologique.

C’est pourquoi nous assistons à des inversions de températures ou à des températures anormales, au déséquilibre des saisons, aux feux de végétation comme ceux de Grèce du mois d’août de 2021, à des avalanches et à la fonte des glaciers qui provoque l’élévation inquiétante du niveau de la mer à l’échelle planétaire.

Pour sauver la planète et, implicitement, le futur de la race humaine, nous devons agir dès maintenant !

Origine du Jour de la Terre

Le Jour de la Terre est une fête qui a été célébrée pour la première fois en 1970 aux États-Unis. Au fil du temps, elle s’est répandue et, de nos jours, est célébrée dans plusieurs pays du monde. Cette journée internationale a été fondée en commémoration de la création du mouvement environnementaliste par un sénateur du Wisconsin, Gaylord Nelson. Il avait organisé une grande manifestation pour l’environnement. Celle-ci a conduit à l’adoption de plusieurs lois comme celles sur la protection de l’air, de l’eau et des espèces menacées, ainsi qu’à la création de l’Agence de protection de l’environnement (abrégée EPA).

Le Jour de la Terre a été repris par les Nations unies comme une date importante depuis 1971, et dès 1990 (année depuis laquelle la France y participe) est devenue un événement à l’échelle mondiale, présent dans environ 140 pays et réunissant 200 millions de personnes pour agir ensemble pour leur planète.

Le Sommet de la Terre, organisé à Rio en 1992, est un autre événement fondateur de cette Journée internationale. Au fil des éditions, le Jour de la Terre, désormais appelé « Journée internationale de la Terre nourricière », est petit à petit devenu le principal événement écologiste de la planète. 

En 2016, le Jour de la Terre a eu lieu le même jour que la signature de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, lors de la COP21.

Programmes et initiatives du Jour de la Terre

L’édition 2022 du Jour de la Terre se concentre sur la question de l’éco-anxiété, un phénomène qui touche de plus en plus de personnes. Ainsi, déclarez-vous symboliquement malades et guérissons ensemble, comme nous propose la campagne de l’édition 2022 du Jour de la Terre au Canada.

La liste complète des événements est disponible sur le site du Jour de la Terre Canada.

« Une activité possible est de prendre part à un atelier sur l’éco-anxiété. Le Jour de la Terre Canada proposera notamment un atelier en virtuel le 22 avril pour découvrir cette question de santé mentale, ses effets et comment passer à l’action ensemble peut aider », indique-t-on sur le site canadien.

L’enjeu du salut de la planète, selon les scientifiques, est de maintenir le réchauffement en dessous de 1,5 °C. À l’heure actuelle, le monde n’est pas sur la bonne voie, les températures mondiales étant en hausse. Mais, il y a beaucoup de programmes et initiatives qui contribuent à l’empêchement du réchauffement climatique.

Voici quelques-uns :
  • le jeu de la restauration des écosystèmes – lancé par la Suède
  • séminaires d’écologie
  • les « circuits courts » – manger des produits locaux
  • ateliers-conseil
  • marches
  • cueillette de déchets
  • rapporter ses médicaments périmés ou non-utilisés à son pharmacien
  • plantation d’arbres
  • éteindre la lumière quand on quitte une pièce
  • utiliser les transports en communs, le vélo, le covoiturage ou marcher à pied
  • couper l’eau pendant son brossage de dents ou son rasage
  • louer plutôt qu’acheter etc.

Pour conclure, il semble bien qu’on puisse éviter la catastrophe écologique grâce aux programmes déroulés par les gouvernements de la plupart des pays, mais les faits réels nous montrent tout le contraire.

La Terre, le climat, l’environnement ont beaucoup changé et les phénomènes extrêmes ont des effets graves sur les écosystèmes et l’activité humaine. Bref, nous devons agir aussi rapidement que possible, de manière responsable et efficace pour sauver l’humanité et la Terre d’une éventuelle catastrophe.

Chers terriens, la Terre est notre avenir et son destin est entre nos mains !

Pour apprendre davantage sur d’autres journées internationales, voir :

Sources :

Loading

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.