La Saint-Valentin, la fête aux origines romaines

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
La Saint-Valentin
Photographie: Pixabay

Saint-Valentin, un nom qu’on associe soit au saint sur lequel on ne sait pas beaucoup de choses, soit à la fête préférée de tous les amoureux et de ceux qui cherchent encore l’amour. À niveau mondial, le 14 février est le jour où l’on célèbre la Saint-Valentin, jour où les amoureux se font des cadeaux et partagent des moments spéciaux ensemble. Mais comment est-ce qu’on est arrivé à célébrer la Saint-Valentin de cette manière ? 

La Saint-Valentin correspond, dans la religion antique romaine, à la célébration des fêtes faunesques, connues aussi sous le nom de Lupercales ou Lupercalia qui se déroulaient pendant 13 et 15 février. Sur cette fête on sait qu’elle était organisée en l’honneur de Faunus, dieu des troupeaux et de la forêt. Le rite comportait un sacrifice d’un bouc, comme symbole de la mort et du passage en même temps.  Pourtant, la fête a été interdite en 494 par le pape Gélase Ier. En échange, Saint Valentin fut choisi comme patron des amoureux et on décréta que le jour de 14 février lui serait consacré. 

Valentin de Terni, le patron de l’amour 

Souvent confondu avec Valentin de Rome, Valentin de Terni a été un moine qui a vécu durant le IIIe siècle. Il officiait des mariages dans une période où l’on voulait envoyer plus de soldats à la guerre. La participation à la guerre était souvent refusée ou empêchée à cause du mariage, pour rester avec leurs amoureuses en échange. Claude II le Gothique était surtout contre la pratique du mariage et l’a interdite pour éviter que les soldats refusent de se rendre à la guerre.

Valentin de Terni avait refusé de se soumettre à cet ordre et avait choisi de continuer à marier les gens. Voilà donc pourquoi il avait été arrêté et martyrisé. D’autres sources (le livre d’Ann Ball, Litany of saints) disent que Valentin serait tombé amoureux de la fille aveugle du geôlier, Julie, à laquelle il aurait envoyé une lettre signé « ton Valentin » et qu’il aurait même redonné la vision à la jeune fille. La légende dit que c’est un miracle qui s’est passé alors que Julie lui apportait à manger et une lumière aurait été aperçue par la fenêtre de sa cellule.  

Y a-t-il trois Valentins qui pourraient être considérés comme saints de cette fête ? 

Les martyrologes mentionnent trois saints qui auraient eu ce nom et qui auraient été patrons de la fête célébrée le 14 février. Il s’agit de Valentin de Rome, Valentin de Terni et Valentin de Rhétie. Ils ont tous été des prêtres martyrisés. Les premiers deux auraient vécu pendant le IIIe siècle, alors que sur Valentin de Rhétie on sait qu’il aurait vécu au Ve siècle. Ce qui est intéressant, c’est que, selon le Martyrologe roman de 1705, Valentin de Rome et Valentin de Terni seraient la même personne, mais qui sont restés dans l’histoire sous des fonctions différentes. 

Le 14 février, une fête qui nous reste comme héritage 

Si cette fête nous vient de la Lupercalia célébrée par les romains, aussi nous demandons-nous comment elle est devenue mondiale. À la cour d’Angleterre, on mentionne cette fête vers le XIVe siècle, jour où l’on considérait que les oiseaux s’appariaient. Les amoureux échangeaient souvent des billets d’amour avec leurs « valentins ».

Dans le monde latin, Othon de Grandson la fit connaître à travers sa poésie dédiquée à cette tradition. À la cour de France, ce fut Charles d’Orléans qui avait promu l’œuvre d’Othon avant que la tradition de cette fête ne se perdît, jusqu’au XIXe siècle quand elle fut réactualisée en Europe. Au XXe siècle, la Saint-Valentin est devenue une fête laïque, gagnant ainsi son côté commercial avec lequel on est si familier aujourd’hui. 

Célébrer la Saint-Valentin en couple 

Pour les couples heureux, c’est naturel que la Saint-Valentin soit une raison de plus pour célébrer l’amour. Parmi les idées que les amoureux peuvent emprunter pour célébrer ce jour spécial il y a : la recréation du premier rendez-vous, un dîner romantique, une chasse au trésor avec des souvenirs et des surprises, un piquenique ou bien un voyage court quelque part pour passer de bons moments ensemble. 

Peut-on la célébrer en tant que célibataire ? 

Les célibataires évitent pourtant de glorifier cette fête, car ils pensent que ce n’est pas pour eux. En dépit des sentiments négatifs qu’on pourrait avoir en voyant des couples heureux alors qu’on est encore seul, il ne faut pas quitter l’idée d’amour. Mais, pour ne pas passer toute la journée seul ou seule, on peut bien sûr planifier une rencontre avec les amis et se faire des souvenirs, même si cela n’a rien à faire avec l’amour romantique. Ce qui est important, c’est de tirer le mieux possible de ce jour, bien qu’on ne le fasse pas d’une manière romantique.

Il est préférable de s’en sortir d’une situation qu’on croit triste et la transformer en un jour normal, si possible. L’alternative serait de sortir en ville ou trouver une activité où l’on connait des gens pour élargir nos perspectives amoureuses. Quoi que ce soit, ce qu’on recommande, c’est de ne pas se laisser tomber dans le désespoir ! 

Et vous, comment célébrez-vous la Saint-Valentin ? 

Si tu veux passer une journée agréable avec ton amoureux/ton amoureuse, voilà 5 séries que vous pouvez regarder ensemble

Sources:

 823 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *