Les 4 cérémonials impressionnants du thé

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
cerimonie
pixabay.com

Traduction :

Après l’eau, le thé est la boisson la plus consommée  au monde, ayant une histoire d’approximativement 5000 années. Les statistiques montrent une consommation de 15000 tasses de thé par seconde. Je vous invite donc à connaître ensemble les quatre cérémonials du thé du monde entier.

La Chine est le lieu où le thé est né, par hasard, lorsque dans la tasse à l’eau chaude de l’empereur Shen Nong sont tombées quelques feuilles de thé et il a été enchanté du goût que l’eau avait obtenu. La plante de thé porte le nom de camellia sinensis. En fonction du degré d’oxydation, il y a quatre types de thé : le thé blanc, le thé vert, le thé oolong et le thé noir.

1. Le cérémonial du thé en Chine

La cérémonie du thé chinois porte le nom de Gongfu cha et représente le cérémonial de préparation et de service du thé comme signe de respect pour les invités. Tout se déroule en respectant strictement certains rituels, comme : 

  • L’attitude – la personne qui prépare le thé doit être relâchée et avoir une pensée positive; 
  • La sélection du thé – en fonction des caractéristiques physiques et spirituelles;
  • L’eau – la qualité de l’eau utilisée à la préparation de l’eau influence son goût;
  • Les instruments utilisés doivent être tant pratiques qu’esthétiques;
  • La chambre où l’on sert du thé doit être propre et silencieuse, décorée avec des objets d’art pour créer une atmosphère relaxante pour les gens.

2. Le cérémonial du thé au Japon

Le thé a été apporté au Japon par un moine bouddhiste de Chine en 805. La cérémonie du thé implique la préparation, la présentation et boire du thé. Un ensemble de rituels, d’instruments et de gestes est utilisé lors de la cérémonie. Les objets qui ornent la salle où on sert le thé et les ustensiles nécessaires à sa préparation, mais aussi les invités passent par un rituel de purification. 

La cérémonie du thé représente : harmonie, respect, pureté et silence. La symbolique et le but derrière la cérémonie sont le concept Wabi (les expériences spirituelles de la vie) et Sabi (le côté matériel de la vie). Au-delà de servir le thé, la cérémonie représente aussi les connexions avec l’architecture, le jardinage, les paysages, les ustensiles de thé, de peintures, d’arrangements de fleurs et céramique.

Le but final de ce cérémonial est d’obtenir la paix intérieure.

3. Le cérémonial du thé en Turquie

Même si le thé est devenu la boisson traditionnelle des turques, il a commencé à être consommé en Turquie au début du XXe siècle, comme alternative du café, qui était très cher après la Deuxième Guerre Mondiale. Dans ce pays, on boit le thé différemment par rapport au reste de l’Europe et de l’Asie, car on le consomme pendant n’importe quel moment de la journée.

Étant un symbole de l’hospitalité et de l’amitié, on ne le boit pas seul, mais accompagné d’au moins encore deux personnes. Il y a des salons de thé pour les hommes qui s’y rencontrent pour socialiser et boire un thé ensemble. Le thé et la tulipe sont deux symboles importants de la Turquie, c’est pourquoi le thé est servi dans des verres traditionnels sous forme de tulipe.

Pour la préparation du thé, les turques utilisent la traditionnelle théière « caydanlik », formée de deux bouilloires superposées. Dans la bouilloire du haut, on infuse le thé et le résultat est l’essence du thé. Dans celui du bas on garde l’eau bouillante pour diluer l’essence. On le boit de petits verres parce qu’il est concentré et on le boit toujours sucré.

4.  Le cérémonial du thé en Angleterre

En Angleterre le thé a été introduit en 1650 par Catherine de Braganza, une princesse du Portugal, devenue reine d’Angleterre. Au début, seulement la famille royale et les nobles jouissaient de la nouvelle boisson, mais plus tard, la consommation du thé s’est étendue dans l’Angleterre entière.

Le cérémonial du thé de 17 h est entré dans la tradition britannique en 1840 et il est devenu très populaire dans toutes les classes sociales. Le concept du thé de 17 h, devenu une tradition en Angleterre a été introduit par Anne la VIIe, duchesse de Beaford. Elle invitait ses amies à 17 h et les servait avec du thé et avec de petits goûters. L’habitude est apparue du besoin de remplir d’une telle ou telle façon le long intervalle entre le déjeuner et le dîner.

Les accessoires utilisés pour ce cérémonial étaient très raffinés, en porcelaine fine et en argent, et le thé était servi avec du lait. L’infusion des anglais est intense et pratique, pas délicate comme celle des chinois ou chargée de sens comme au Japon. C’est toujours par des raisons pratiques qu’ils ont inventé « Five o’clock tea ».

Si tu as froid, le thé va t’échauffer. Si tu t’es trop échauffé, le thé va te refroidir. Si tu es déprimé, le thé va t’égayer. Si tu es agité, le thé va te calmer. (William Gladstone, premier ministre de la Grande Bretagne)

Si vous avez aimé cet article, cliquez ici pour beaucoup d’autres tout aussi intéressants !

Sources :

 372 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *