Bucarest : L’histoire de 2 des bâtiments les plus impressionnants

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Bucarest, Bucuresti
pixabay.com

Traduction :

Bucarest, la capitale de la Roumanie, est une ville avec de nombreux bâtiments symboliques, riches en architecture, mais aussi pleins d’histoire. Deux des bâtiments les plus impressionnants sont l’Athénée Roumain et le Palais du Parlement, qui non seulement représentent des fractions de l’histoire de la nation roumaine, mais ont également étonné au niveau national et international par leurs caractéristiques.

L’Athénée Roumain (Ateneul Român)

En 1865, à Bucarest, a été fondée la « société culturelle de l’Athénée Roumain » et ainsi a été recueilli le premier argent avec le slogan :

Donnez un centime pour l’Athénée ! (Dați un leu pentru Ateneu!)

La société culturelle roumaine était composée de 25 écrivains, répartis en trois groupes : littéraire, scientifique et moral. Ainsi, en seulement deux ans, le 14 février 1888, l’Athénée roumain devait être inauguré. Le bâtiment sert actuellement de salle de concert à Bucarest, situé sur Calea Victoriei, place George Enescu. Le bâtiment impressionnant est réalisé par un mélange de style néoclassique et éclectique, construit entre 1886 et 1888, suivant les plans de l’architecte français Albert Galleron.

L’Athénée roumain de Bucarest accueille également le Philharmonique « George Enescu »

L’Athénée roumain est constitué d’un péristyle de six colonnes ioniques, sous lequel se trouvent les visages de cinq noms remarquables de l’histoire de Valachie et de Moldavie : le roi Carol Ier, Vasile Lupu, Neagoe Basarab, Matei Basarab et Alexandru Ier le Bon. À l’intérieur, nous trouvons quatre escaliers en colimaçon menant à la salle de spectacle d’une capacité de 600 places au rez-de-chaussée, une acoustique unique et de nombreuses loges.

En regardant l’architecture du bâtiment, nous pouvons voir une fenêtre impressionnante de 70 mètres de long et de 3 mètres de haut entourant l’ensemble du hall, illustrant 25 des moments et des figures les plus importants de l’histoire de la Roumanie. Il s’agit notamment de :

  • « L’empereur Trajan entre dans la Dacie », « L’Invasion des barbares » ;
  • « Étienne le Grand » ;
  • « Michel le Brave » ;
  • « La révolution de Tudor Vladimirescu en 1821 » ;
  • « Année 1859 — Union des principautés » ;
  • « Ferdinand I l’Intégrateur », etc.
L’Athénée roumain, Photo: commons.wikimedia.org

Palais du Parlement (Palatul Parlamentului)

La colline sur laquelle se trouve aujourd’hui le Palais du Parlement est principalement une création de la nature, avec une hauteur initiale de 18 mètres, tandis que la partie du côté du boulevard de la Liberté a été artificiellement soulevée pour avoir une certaine continuité.

Le Palais du Parlement est connu aussi sous le nom de Maison du Peuple (Casa Poporului)

Selon les informations consignées dans le Livre Guinness des records, ce bâtiment est le plus grand et le plus cher bâtiment administratif civil au monde et aussi le plus lourd. Il a été enregistré trois fois dans cette catégorie record. Une annexe du Palais a également été construite autour des années 2003-2004.

La nouvelle annexe du Palais du Parlement accueille le Musée National d’Art Contemporain

Le coût du Palais du Parlement est estimé à environ 3 milliards d’euros. Les travaux ont été effectués en plusieurs équipes et ils ont été achevés au bout de 7 ans. Plus de 20.000 travailleurs, ainsi que des soldats et pas plus de 700 architectes ont pris part à la construction.

Plusieurs églises ont été détruites, 10.000 maisons ont été démolies, et près de 60.000 familles ont été évacuées. Parmi les bâtiments les plus importants qui ont été démolis figurent le monastère « Văcărești » , « Dealul Sacru » de l’histoire de Bucarest à Mihai Voda et l’hôpital « Brâncovenesc » , le premier institut médico-légal au monde.

31 ans après la Révolution, le bâtiment destiné à être une construction pour glorifier le socialisme, le communisme et le totalitarisme est aujourd’hui un symbole de la démocratie, en raison des institutions qu’il abrite.

Le Palais du Parlement, Photo: pixabay.com

L’intérieur du bâtiment abrite un nombre impressionnant de 1 000 chambres, dont 440 bureaux, 30 salles, 3 bibliothèques, 4 restaurants et une salle de concert. C’est là que se trouvent la Chambre des députés et le Sénat de la Roumanie. Bien que le projet initial ait eu 80.000 m², la Maison du Peuple avait 5 fois plus grande portée.

Sources:

La Suisse, un autre pays à découvrir grâce à ses beautés. Vois ici pourquoi! 

 1,455 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *