ONU, modèle de la diplomatie dans le monde dès 1945

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
ONU
Pixabay.com

L’Organisation des Nations Unies (ONU), créée en 1945, a comme objectif le maintien de la paix et de la sécurité. De nos jours, ce sont la diplomatie et la paix qui garantissent un monde stable. Si dans le passé ce type d’organisations n’existait pas, aujourd’hui il y en a de plus en plus ayant cet objectif. 

Le multilatéralisme et la diplomatie sont essentiels pour accomplir des progrès en matière de paix et de sécurité, de développement durable et de droits de l’homme – les trois piliers de l’Organisation des Nations Unies. 

Ce sont les moyens pacifiques qui constituent des principes fondamentaux du plus important document de l’ONU, la Charte.

Plus que jamais, le multilatéralisme et la diplomatie nous servent dans la lutte contre la pandémie.

Dans son message du 24 avril 2020, António Guterres, le Secrétaire général de l’ONU, a affirmé:

La pandémie de COVID-19 est une tragédie qui vient nous rappeler à quel point nous sommes unis les uns aux autres. Ne connaissant pas de frontières, le virus nous lance, par sa nature, un défi planétaire. Pour le combattre, il nous faut œuvrer, ensemble, comme une même famille humaine.

Par rapport aux efforts d’après-guerre, selon l’ONU, le multilatéralisme est devenu un moyen, même une chance de « reconstruire sur de meilleures bases, en bâtissant des économies et des sociétés plus inclusives et durables. »

Selon l’ONU, il faut changer davantage le multilatéralisme :

Il nous faut un multilatéralisme en réseau, dans lequel la coopération entre toutes les organisations multilatérales mondiales soit renforcée et auquel les organisations régionales puissent apporter une contribution vitale ; il nous faut un multilatéralisme inclusif, qui repose sur des liens étroits avec la société civile, les entreprises, les autorités locales et régionales et les autres parties prenantes… et où les jeunes aient voix au chapitre dans la prise des décisions qui façonneront notre avenir. 

Un autre aspect important, lié surtout à la diplomatie, c’est la présence des délégués sur le territoire d’autres pays.

Ils doivent, « en tant que représentants des États Membres », savoir « maintenir la paix et la sécurité internationales, recourir aux institutions internationales pour favoriser le progrès économique et social de tous les peuples, promouvoir et encourager le respect des droits humains et des libertés fondamentales, tel que l’envisage la Charte des Nations Unies. », selon l’ONU.

Ils ont de nombreuses attributions :

Les délégués représentent leur pays lors des réunions qui se tiennent aux Nations Unies. À moins qu’un Chef d’État ou de gouvernement ou un Ministre ne soit présent, les délégués prennent la parole et votent au nom de leur pays à l’Assemblée générale des Nations Unies, ainsi que dans d’autres forums de discussion de l’organisation internationale. Les délégués sont nommés par leurs pays et travaillent conformément aux priorités nationales de leur gouvernement. 

Contexte historique

Le premier entretien de ce genre qu’on peut attribuer aux délégués et à l’ONU est la Conférence de San Francisco, organisée le 25 avril au 26 juin 1945, sur la Côte Ouest des États-Unis.

Au début, les délégués de cinquante pays se réunissent pour « mettre en place une organisation qui rétablisse la paix dans le monde et contribuerait à bâtir un monde meilleur. »

La conférence a duré deux mois et 850 délégués de 50 pays y ont participé. On dit qu’ils représentaient un nombre très grand de la population mondiale de l’époque, environ 80%.

Les propositions rédigées par les représentants de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’URSS entre août et octobre 1944 à Dumbarton Oaks (États-Unis), ont servi de base à leurs travaux.

Deux mois après, le 26 juin 1945, la Charte des Nations Unies est signée par les représentants des 50 pays. La Pologne, à cause de l’absence du gouvernement, a signé un peu plus tard, donc il y a 51 pays qui ont signé.

Aujourd’hui l’organisation regroupe 193 États Membres, avec le Saint-Siège et l’État de Palestine, qui participent aux sessions et aux travaux en qualité d’observateurs.

Sources :

Es-tu au courant du classement mondial des universités ? Clique ici pour en lire plus !

onu onu onu

 554 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *