La sécurité au travail – de ses origines à nos jours

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
securite
Pixabay.com

Nous vivons dans un monde qui est de plus en plus instable. On doit toutefois nous protéger, surtout au lieu du travail, et pour ça on parle de sécurité et santé au travail. On présente donc l’importance de la sécurité et de la santé au travail, en expliquant mieux les deux termes et en donnant des informations en ce qui concerne l’Europe et la pandémie actuelle. 

Qu’est-ce que la sécurité et la santé au travail ?

La majorité des entreprises entend par sécurité et santé une obligation nécessaire pour l’employeur de garantir la sécurité physique des salariés.

Outre les risques déjà existants comme les accidents du travail ou les maladies professionnelles, il y a aussi les troubles psychosociaux, le phénomène burnout, l’alcoolisme ou l’angoisse réactionnelle. Le Code du Travail impose ces obligations à tous les employeurs. 

La responsabilité revient au chef d’entreprise, qui doit assurer la sécurité et la protection de la santé pour tous ses collaborateurs, parfois avec l’aide des spécialistes. Les aspects positifs de la prévention sont nombreux. Selon les sites internet la prévention peut améliorer la rentabilité des entreprises, accroître la productivité et la qualité, contribuer à une image corporative positive.  

Par exemple, « prévenir provoque également des retombées positives indirectes, notamment en évitant les dépenses reliées aux coûts d’absentéisme et de recrutement ». 

Dans d’autres cas « l’intégration des valeurs de santé et de sécurité dans l’exécution des tâches est souvent synonyme de gain de temps, de qualité accrue, et de mobilisation accrue des travailleurs ».

En outre, pour réduire les risques, on peut simplement réaliser des enquêtes après chaque incident, détecter l’existence d’un danger grave et imminent ou exercer notre droit d’alerte ou de retrait.

Dans l’Union Européenne

Les règles qui s’appliquent aussi dans le cadre de l’Union sont similaires pour les entreprises. Mais j’ai trouvé des informations encore plus intéressantes. Par exemple, on peut prendre des mesures supplémentaires, comme «  les premiers secours, la lutte contre l’incendie et l’évacuation des travailleurs ». Aussi, nous pouvons désigner au moins un membre du personnel formé, pour surveiller mieux les salariés.

L’Union Européenne aide à l’évaluation des risques. Elle donne quelques conseils qui pourraient être utiles, comme recueillir les informations pertinentes, recenser les dangers possibles, planifier des mesures visant à éliminer ou à réduire les risques, documenter l’évaluation des risques.

D’où viennent les notions de sécurité et santé au travail ?

En cherchant plus sur le sujet de notre article, j’ai été curieux d’apprendre quand on a commencé à s’intéresser à la sécurité et santé au travail. J’ai trouvé beaucoup de cas sur internet, ce qui montre que les risques étaient toujours là.

En 1473, Ulrich Ellenbog (1435-1499), chirurgien, a écrit un traité « sur les vapeurs et les fumées toxiques ». Même le célèbre Paracelse (1493-1541) a publié en 1533 un traité sur « le mal des montagnes et autres maladies des mineurs », décrivant les risques associés aux minerais et aux métaux.

En 1946 est rédigée une loi qui « rend obligatoire la médécine du travail dans toutes les entreprises privées ». C’est la loi du 11 octobre 1946 du professeur Desoille, le décret du 26 novembre 1946, loi qui plaçe « notamment le service médical du travail sous le contrôle du comité d’entreprise ».

Il parait que les mesures de protection ressemblent beaucoup à celles d’aujourd’hui, surtout dans le domaine de la médecine.

La pandémie Covid-19

Cette pandémie a beaucoup affecté notre travail et les modalités d’assurer la sécurité et la santé des travailleurs et salariés partout dans le monde. De nouvelles modalités de travail ont été adoptées telles que le télétravail pour éviter la possibilité d’infection, les visioconférences, le planning en ligne ou le téléphone.

Quant à lui, le télétravail peut causer des problèmes psychosociaux ou des violences du côté des clients, qui peuvent devenir agressifs quelquefois. Selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT), plus de 2,78 millions de décès surviennent par an à cause d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, et « il y a chaque année quelque 374 millions d’accidents du travail non mortels ». 

Sources :

La sécurité et la santé sont importantes, mais il est aussi utile de savoir parler en public, même pour notre lieu de travail. Pour en savoir plus, cliquez ici !

 397 total views,  1 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *