5 femmes des pays néo-latins qui ont eu du succès dans une société patriarcale

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
donne, femei femmes
Pixabay.com

Traduit par: Antonia Muraru

Quel est le rôle de la femme dans une société si marquée par des valeurs masculines? Quelles sont les chances d’affirmation pour une femme dans un monde fermement gouverné par les hommes? Une incursion dans l’histoire peut nous montrer que les femmes ont eu un grand impact sur la société où on vit et qu’elles ont réussi à changer pour le mieux le monde à plusieurs reprises.

Tout d’abord, il est très important de mentionner le moment où le respect et l’appréciation pour les femmes ont commencé à se manifester plus intensément. 8 mars 1908 est la date où de milliers de femmes ont marché et ont protesté à New York pour obtenir la reconnaissance de quelques droits fondamentaux et pour demander l’arrêt de certaines oppressions faites envers eux et leurs enfants.

Cette mutinerie a eu un impact majeur et elle a conduit à l’atteinte du but escompté : dans les années suivantes, un jour dédié à la femme a été établi à l’échelle internationale et le processus d’émancipation a commencé. Les femmes ont aussi joué un rôle essentiel quand elles ont protesté plus tard contre La Guerre Mondiale en demandant la paix. femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes femmes 

Quelques-unes des plus importantes personnalités féminines qui ont secoué les principes trop rigides de la société patriarcale sont : Ecaterina Teodoroiu, Carmen Amaya, Maria Montessori, Coco Chanel et Florbela Espanca.

1. Ecaterina Teodoroiu

Née en 1894 à Târgu-Jiu, Ecaterina Teodoroiu a vraiment été une héroïne de la Roumanie pendant la Première Guerre Mondiale. À l’origine, elle s’est préparée pour être institutrice, et, dans ce but, elle a suivi les cours d’une école de Bucarest. Plus tard, elle a aussi acquis des aptitudes dans le domaine médical après avoir suivi des cours d’infirmière. En faisant connaissance avec les premiers scouts du pays, elle a été fascinée par leur activité et elle s’est décidée à les rejoindre. Les groupes de scoutisme dont elle a fait partie étaient « Păstorul Bucur » et « Domnul Tudor ». 

Les premiers chagrins causés par la guerre sont représentés par les moments où Ecaterina a appris que son père avait été capturé comme prisonnier de guerre et qu’un de ses frères avait été tué sur le champ de bataille. Ce qui a déterminé Ecaterina à rejoindre les soldats sur le front est en effet la nouvelle de son frère, Nicolae, mort dans la bataille de Porceni. Tout le courage d’Ecaterina est né à partir de là et, en 1916, elle a participé dans sa première lutte à Jiu, en se trouvant en premières lignes de l’armée.

La cruauté de la guerre a laissé sa trace sur Ecaterina aussi, car elle a été emprisonnée et, ultérieurement, obligée à tuer le soldat ennemi qui devait la garder pour qu’elle puisse s’évader. Au fil du temps, elle a été blessée plusieurs fois et ainsi elle a eu besoin d’être soignée et de se reposer. Au moment où elle est rentrée sur le front, elle a reçu la tâche d’apporter de la nourriture pour les soldats.

En plus, Ecaterina a été un soutien moral pour les soldats, en les encourageant à lutter bravement, et en enseignant à quelques-uns d’entre eux comment manier les armes. Ce désir ardent de défendre sa famille et son pays lui a coûté la vie, car elle est morte en 1917, à cause d’une balle en plein cœur reçue de la part des ennemis allemands.

2. Carmen Amaya

Carmen Amaya est née à Barcelone en 1913 et elle a été une célèbre danseuse de flamenco. Elle a fait connaissance avec le monde artistique dès l’enfance, car son père jouait de la guitare et il emmenait la petite Carmen avec lui quand il donnait des représentations.

Elle a été remarquée de bonne heure par les professionnels de ce domaine et elle a fini par danser sur les scènes des théâtres. Son style a été apprécié et loué, parce qu’il mêlait habilement la vivacité qu’on trouve dans le style de danse des hommes et le raffinement du style des danseuses beaucoup plus expérimentées. Son unique talent l’a menée jusqu’à l’Amérique où elle a conquis le cœur du public. On peut voir aussi cette chose grâce au fait qu’il y a un théâtre qui porte son nom. Par ailleurs, elle a rencontré F. D. Roosevelt et, plus tard, elle a eu l’occasion de connaître la reine d’Angleterre.

Elle a joué dans quelques films et, bien que peu de gens connaissent cela, elle a été douée pour chanter. Parmi ses performances musicales, on remarque « La reina del embrujo gitano ». Les personnes plus proches de lui la décrivaient comme une bonne âme, une personne généreuse et serviable, et son public était fasciné par sa spontanéité, par son originalité et par son esprit brûlant qui se reflétaient dans sa danse. Carmen Amaya est une source d’inspiration, car elle a prouvé tout le temps que la passion et le talent élèvent l’être.

3. Maria Montessori

Maria Montessori est née en 1870 en Italie et elle a été une renommée médecine et institutrice italienne. Elle a eu de nombreux mérites, parmi lesquels le fait qu’elle a été la première femme médecine de l’Italie à 26 ans. Grâce à ce domaine et au fait qu’elle a soigné des malades et des enfants élevés dans des conditions précaires, Maria Montessori a embrassé plus tard le métier d’institutrice, et elle a eu un vrai succès.

L’italienne est passée à la postérité grâce au développement d’un système d’apprentissage qui a été conçu pour les jeunes enfants et qui a porté ses fruits tout de suite. En fondant « Casa Bambini », Maria a réussi à observer étroitement les facteurs qui sont bénéfiques pour le développement harmonieux des enfants, et donc elle a perfectionné la méthode Montessori.

Cette méthode consistait à établir une certaine harmonie entre les activités que les enfants faisaient tous les jours et le milieu où ils se trouvaient, et à trouver aussi une manière d’enseignement plus pacifique. Par conséquent, l’institutrice encourageait ses élèves à se former tout seuls en tant qu’êtres humains, se façonner leur propre personnalité et acquérir leur indépendance. Les enfants choisissaient seuls les activités qu’ils aimaient faire et ils étaient très disciplinés et concentrés.

On peut observer qu’on utilise la méthode Montessori même à présent dans certaines écoles et centres d’éducation. De même, Maria a réussi aussi à adapter sa méthode pour les enfants plus âgés.

4. Coco Chanel

La renommée Coco Chanel a vécu au XXe siècle et elle est considérée comme l’un des plus grands créateurs de mode. Elle est née dans une famille assez pauvre et ses parents travaillaient dans un domaine adjacent à celui pour lequel leur fille a été consacrée : la mère était couturière et le père vendait des tissus. À l’issue de la mort de sa mère, la fille est envoyée à un orphelinat, tandis que son père devait trouver un travail à l’étranger pour prendre soin de sa famille.

Elle a commencé à être célèbre grâce à quelques représentations musicales qu’elle donnait dans un café où elle a acquis le surnom de « Coco », son nom réel étant Gabrielle Bonheur. Pendant ce temps, elle a commencé à travailler dans un magasin d’étoffes. Elle a été sauvée de la médiocrité de ce monde-là dès lors qu’elle a connu le baron Étienne Balsan et qu’elle a emménagé avec lui dans son château. En commençant par une entreprise de création et de vente des chapeaux, elle est entrée encore plus dans l’univers de la mode.

Coco a ouvert plusieurs boutiques et elle a eu du succès, car elle a été très appréciée par les dames de l’aristocratie française. Elle a lancé aussi une gamme de parfums très attentivement sélectionnés, elle a créé des costumes pour les acteurs des théâtres, et elle s’est impliquée aussi dans l’industrie des bijoux.

Coco Chanel a révolutionné à la fois les principes de la mode et toute la perception de la femme et les normes auxquelles elle devait se soumettre dans cette société patriarcale. Elle a introduit des costumes féminins taillés comme ceux masculins et elle a normalisé le port du pantalon par les femmes. Par cela, elle a contribué ainsi à l’émancipation des femmes et elle a milité pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Toutes ces activités entreprises afin d’équilibrer la société et de supprimer les préjugés concernant les femmes ont été réalisées avec beaucoup d’élégance et de tact.

5. Florbela Espanca

Florbela Espanca a été une poétesse portugaise qui a vécu entre les XIXe-XXe siècles. Elle a eu une enfance assez troublée, car ses parents biologiques avaient une relation controversée. Sa mère était une domestique dans la maison de son père, et celui-ci était marié à une autre femme qui ne pouvait pas avoir d’enfants et qui a accepté que Florbela vivait avec eux. Toutefois, João Maria Espanca n’a jamais reconnu Florbela comme sa fille pendant qu’elle était vivante, mais seulement 19 ans après sa mort.

Après la mort de sa mère biologique, Florbela a été l’une des premières filles qui se sont inscrites à une institution éducative de garçons, « Liceu André de Gouveia ». Elle a quitté ses études à l’issue d’un examen raté et elle s’est mariée à un bon copain, Alberto Moutinho. Dès qu’elle a déménagé à Redondo, elle a travaillé comme enseignante. Elle a eu deux avortements spontanés qui ont gravement affecté sa santé mentale, et, à cause de cela, Florbela a commencé à présenter des symptômes d’une maladie psychique. Elle s’est remariée deux fois pendant sa vie.

L’un de ses volumes de poèmes, « Son livre », a été dédié à son frère, et ses autres œuvres publiées se concentrent sur le thème de l’amour. Dans le sonnet « Amour », Florbela exprimait son désir ardent d’aimer librement et son incapacité de donner à cet amour une forme acceptée par les normes de la société. Ces affirmations ont été considérées comme révolutionnaires pour les sonnets portugais. Ses poèmes reflétaient l’hypostase de la femme troublée par des forts sentiments, mécontente, et profondément blessée.

Toutes ces femmes sont une preuve pour la force qu’on a besoin pour vaincre la société patriarcale, et la chose la plus belle est représentée par le fait que chacune d’entre elles s’est manifestée et a brillé dans un domaine propre, en illustrant ainsi leur courage, leur dévouement et leur capacité de travailler en de divers aires et d’influer de multiples côtés de la vie.

Sources:

Si vous voulez découvrir l’histoire d’une autre femme puissante, nous vous invitons à consulter notre article sur Diana Spencer !

 645 total views,  3 views today

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *