Comment sauver la nature en gardant à l’esprit 3 étapes

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
sauver la nature
Photographie: Wikimedia Commons

La solution pour changer le monde est si simple, si accessible pour les gens – sauver la nature signifie sauver la planète : notre maison, notre protectrice qui nous aide avec ses récoltes.

Comment lui remercier ?  Cet aspect ne nécessite pas un effort surhumain. Mais quelles sont les étapes vers un monde meilleur ?

1. Sauver la nature en pratiquant la gratitude

Les forêts sont une source de sacralité, mais, de nos jours, elles constituent l’objet des défrichements parce que les gens veulent utiliser ces lieux pour leurs logements ou pour leurs terres . Mais, comment pouvons-nous vivre sans l’oxygène offert par les arbres, sans le bois prêt à chauffer nos habitations ? La nature nous a toujours donné ce dont nous avions besoin, mais nous sommes devenus voraces et arrogants. On croit qu’on a le droit à tout, mais la nature n’a pas besoin de gens pour accomplir sa fin

Nous sommes maladroits, mais elle nous offre ses trésors dont nous ne sommes pas contents. La planète, la nature, ce sont elles qui sont malades et la clé de la santé n’est pas la technologie. Autant que possible, la nature doit être laissée dans son stade primordial. Vois ici les plus beaux endroits intacts sur Terre ! 

2. Sauver la nature en prêtant attention à la beauté environnante 

Si on regarde par la fenêtre, on peut voir la ville avec des parcs pleins de verdure et pleins de petits animaux comme les oiseaux, les insectes, ou même les écureuils. C’est un petit paradis caressé par les rayons de soleil, un paradis pur, alimenté par les sourires des enfants, par les plantes odorantes. C’est la preuve que nous pouvons parfois harmoniser la nature avec les gens, même avec la technologie.

Si vous souhaitez découvrir la beauté de l’environnement, choisissez une destination comme la Suisse, la France, la Thaïlande, l’Italie et convainquez-vous que la nature mérite d’être protégée et sauvée.

 

Vezi această postare pe Instagram

 

O postare distribuită de NATURE GEOGRAPHY (@nature.geography)

3. Sauver la nature en pensant à l’avenir 

Nous ne voulons pas laisser les choses dans leur état actuel. Donc, si on regarde par la fenêtre, dans dix ans, je sais qu’on va le regretter. On  regrettera les chansons des oiseaux qui se perdent parmi les branches bourgeonneuses, on regrettera le ciel serein qui abrite la ville.

Ce ciel lumineux et clair deviendra impur, marqué par nos actions chimiques. On va se promener parmi les maisons ordinaires, avec nos âmes absentes, désirant le soleil d’été qui chauffe nos corps, nos visages et nos vies. Mais il ne sera pas là, il n’aura pas la force de darder ses rayons parmi les nuages chimiques. Quand la soirée viendra, ce n’est pas l’ordinateur qui va nous rendre heureux, mais le crépuscule qui va peindre le ciel avec des nuances ensanglantées et les cigales qui chanteront pendant toute la nuit .

Mais quelle est la taille de ces actions ? Est-il suffisant de construire,  protéger, recycler et faire un effort pour sauver la nature? Absolument, mais seulement pour le moment. Si on commence bientôt, tout sera facile. Après tout, « on marche dans la vie à petits pas pour que l’empreinte devienne un grand pas. »

 

Vezi această postare pe Instagram

 

O postare distribuită de Nature (@nature)

Mais n’oublions pas la situation actuelle ! 

Aujourd’hui plus que jamais, lorsque la mobilité humaine a été limitée, nous rêvons de pique-niques en nature, d’excursions, de parcs, de jardins botaniques.

On pense aux prairies fleuries, aux montagnes boisées, aux plages rocheuses de la mer. Mais que fait-on quand l’espace vert est remplacé par le ciment, quand le ciel clair est couvert de nuages chimiques, quand les eaux azurées deviennent toxiques ? Au début du confinement, quand nous rêvions avec les yeux ouverts à la liberté et aux promenades, plusieurs pays traversaient  une situation préoccupante :

Les agences environnementales ont signalé une augmentation de la déforestation pendant le confinement, ainsi qu’une augmentation du braconnage, du trafic d’animaux et de l’exploitation minière illégale dans le monde. Les tendances sont alarmantes, selon les experts environnementaux, et pourraient être difficiles à inverser. (ScienceNews)

 

Par exemple, le 6 avril 2020, à Villefranche-sur-Saône, une commune française, il y a eu un incident chimique à l’usine Bledina avec 70 personnes évacuées. Un épais nuage jaunâtre puis rougeâtre est apparu le lundi vers 14h30 et il a conduit à « une mesure de confinement total, portes et fenêtres fermées dans l’Ain, qui a été levée vers 16h30. » La situation a été rapidement rémédiée et après 19 heures, la toxicité de l’air est complètement disparu.

Le problème est qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé et que l’humanité essaie de manipuler des forces qui la dépasse.  Beacoup de gens ont choisi d’ignorer les problèmes environnementaux, mais nous pouvons faire plus . On a toutes les sources d’information à portée de main et le désir de profiter de toute la beauté du monde. Nous devons être unis et nous devons inspirer.

Après tant d’articles, de manuels, d’émissions, d’actualités,  nous sommes encore en manque d’inspiration, de dévouement, d’initiative. Nous connaissons déjà les solutions: économiser l’eau et l’électricité, recycler, éviter le plastique, conduire moins, réduire la consommation de viande.

Mais si vous, les lecteurs, êtes des rêveurs, des esprits libres, des gens qui pensent à l’avenir et qui veux faire une différence dans le monde, il n’est jamais trop tard pour analyser avec le cœur l’information que le cerveau a abstraite. Sauver la nature est une nécessité, pas un caprice. Si tu veux être un véritable écologiste, clique ici pour plus d’informations !

Fin d’article, début de réflexion

On sait tous la citation « Sois le changement que tu veux voir dans le monde » (Gandhi), mais c’est notre devoir de l’utiliser, c’est notre devoir de sauver la nature. On peut planter des arbres, on peut construire des maisons pour des oiseaux et on peut sauver la nature avec nos petites actions. Je crois que le temps guérira la nature et la planète. Nous ne devons que l’aider, en sachant que nous ne sommes pas invincibles dans cette vie éphémère.

Sources:

sauver la nature sauver la nature sauver la nature sauver la nature sauver la nature

 1,330 total views,  2 views today

1 thought on “Comment sauver la nature en gardant à l’esprit 3 étapes”

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *