Edmondo De Amicis – Le grand professeur et écrivain italien (21 octobre 1846 – 11 mars 1908)

Traduction : Stănescu Andreea

Edmondo De Amicis, écrivain et enseignant, connu pour ses ouvrages pédagogiques, est né le 21 octobre 1846. Nous nous souvenons aujourd’hui de cette personnalité importante, douée d’une grande bonté et prêcheur de la fraternité, caractéristiques qui l’ont décrit tout au long de sa vie.

Apprenons ensemble l’histoire d’Edmondo De Amicis

Connu pour son roman « Cuore, cuore di bambino », De Amicis, avant de devenir écrivain et poète, a étudié à l’Académie militaire de Modène et a obtenu le titre d’officier. Il a également participé à la troisième guerre d’indépendance. Grâce à cette expérience, il décide plus tard d’abandonner la vie militaire. De retour en Italie, De Amicis entame des études de littérature éducative, qui feront de lui non seulement un écrivain mais aussi un enseignant dans le futur, en débutant avec son opéra « Cuore, cuore di bambino  ».

Les premières œuvres d’Edmondo De Amicis

La Firenze publie ses premiers écrits dans lesquels il raconte ses expériences pendant la guerre ; immédiatement après, en 1868, il publie sa Vie militaire, qui paraît dans les revues du Ministère de la Défense et de l’Armée de l’Italie. Après seulement deux ans, en 1870, il devient rédacteur en chef de la revue Nazione à Rome, aujourd’hui appelée Nazione. Outre les nombreux ouvrages décrivant ses voyages à travers le monde, il convient de mentionner : Souvenirs de Londres, d’Espagne, de Hollande, du Maroc et de Constantinople. De Amicis s’est également consacré aux livres pour enfants.

Ses ouvrages ont connu un tel succès qu’en 2005, Constantinople a été réédité avec une préface d’Umberto Eco. Cette œuvre est considérée par beaucoup comme un chef-d’œuvre dépeignant la ville au XIXe siècle. Le livre le plus célèbre d’Edmondo De Amicis écrit pour les enfants s’appelle Le cœur, publié en 1886 par Emilio Treves. Ce livre est le point culminant de sa carrière car il a été réimprimé plus de 40 fois en quelques mois et traduit dans plus de 25 langues.

Le cœur est encore aujourd’hui un grand succès, même si les catholiques reprochent à Edmondo De Amicis l’absence de contenu religieux. À l’époque, certaines règles devaient être respectées par les écrivains, mais il a eu le courage d’écrire un livre exclusivement destiné aux enfants.

 

D’autres ouvrages méritent d’être mentionnés : 

  •     Un roman d’enseignant, 1890 – un roman centré sur la figure de l’enseignant Emilio Ratti dont le film du même nom a été tiré en 1959.
  •     Entre l’école et la maison, 1892 – recueil de nouvelles, dont Amour et Gymnastique
  •     Enseignant des travailleurs, 1895 – une histoire qui accorde une grande importance aux différences de classe. L’enseignante doit faire preuve d’autorité, travailler dans un environnement où elle n’est entourée que d’hommes, et où l’on observe les différences sociales entre un enseignant et des ouvriers. 
  •     Le chariot de tout le monde, 1899 – une histoire qui représente la ville moderne, en l’occurrence Turin, avec toutes ses traditions et ses luttes contre le « nouveau ».

Edmondo De Amicis apporte à toutes ses œuvres l’empreinte de son éducation militaire, qu’il transforme en morale pour la littérature. Sa façon d’écrire montre clairement qu’il est lié à l’époque où il a vécu ses expériences les plus intenses. Le style de l’écrivain a tellement fasciné ses successeurs qu’après sa mort, ses œuvres ont été réévaluées. Une étude intéressante, appelée « l’autre De Amicis », appartient à Italo Calvino, qui a exploré les écrits d’Edmondo avec une teinte critique. 

La vie privée d’Edmondo De Amicis

Les dernières années de sa vie ont été difficiles, principalement en raison de la perte de son épouse Teresa, une femme avec laquelle il entretenait une relation étroite, même s’ils ont eu une relation difficile tout au long de leur vie. De violentes disputes avaient souvent lieu entre eux, ce qui a conduit au suicide de Furio, l’un des enfants, et l’autre enfant, Ugo, s’est retiré dans les montagnes. Ces événements douloureux conduisent le grand écrivain à quitter la maison où il vivait avec sa famille à San Martino, pour se rendre à Pietro Micca, puis à abandonner définitivement Turin.

Lisez également la version de cet article sur Edmondo de Amicis en roumain – Edmondo De Amicis – marele pedagog și scriitor italian (21 octombrie 1846 – 11 martie 1908). Vous pouvez également lire sur Edmondo de Amicis en italien – Edmondo De Amicis: 113 anni dalla morte del pedagogo e scrittore italiano

À lire :

Sources :

Loading

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.